Avis livre SIN CITY – Tome I – Frank Miller

Sin city tome I

Titre                                 Sin City – Tome I

Auteur(s)                           Frank Miller

Date 1ere parution             1994

Pages                                 200

 

Achetez sur Amazon Sin city t1

Synopsis

Basin City, appelée également Sin City, est la ville du vice et du péché. Au détour de ruelles sombres de la vieille ville et à la sortie des bars, nous allons suivre Marv dans sa quête effrénée, à la recherche de l’assassin de Goldie.




Résumé

Marv, repris de justice multi-récidiviste, a passé la nuit avec Goldie, une créature de rêve rencontrée dans un bar.

A son réveil, Goldie est morte. Parce que c’est la seule femme qui lui ait jamais donné de l’amour (même s’il ne s’agit que d’une nuit), il décide de partir à la recherche de son meurtrier.

Accusé à tort, il a les flics aux trousses mais cela ne l’empêche pas de parcourir Sin city à la recherche d’infos. Nous suivons son enquête menée tambour battant par les passages à tabac et meurtres d’une rare violence. Tout ceci le mène dans les bars, le quartier de la vieille ville avec ses prostituées, à un prêtre, un cannibale, un cardinal représentant la plus haute autorité de la ville, Roark. Dans la vieille ville, il rencontre la soeur de Goldie, Wendy, qui le croit responsable de la mort de sa jumelle. Elle l’épaule ensuite dans sa quête de la vérité, attendrie par se ballo en gros sabots qui flingue tout ce qui bouge.

Son enquête mène Marv à la ferme des Roark, où il est surpris par un jeune garçon aux airs mi-angéliques mi-diaboliques. Enfermé dans la grange du cardinal, il y retrouve son agent de probation, Lucille, dont le poignet a été dévoré sous ses yeux par le garçon. Ils s’évadent tous deux après avoir découvert le pot aux roses : Kevin, le garçon cannibale enlève les prostituées et les dévore en les forçant à regarder, il expose ensuite les têtes en guise de trophées.

Une fois dehors, Lucille se fait tuer par les flics qui sont de mêche avec Roark. Marv rentre dans une colère folle et désingue tout le monde, y compris le jeune Kevin qui se fait dévorer vivant par son chien. Il se rend ensuite auprès du cardinal qui avoue être responsable de la mort de Goldie ainsi que des autres prostituées. Marv règle son compte au cardinal et se fait aussitôt canarder de balles. Bien sur, les flics n’ont pas visé la tête et Marv se retrouve en prison, une fois de plus. 

La veille de son exécution, Wendy lui rend visite une dernière fois. Il croit une fois de plus qu’il s’agit de Goldie, et la belle lui répond qu’il peut l’appeler Goldie s’il le souhaite.

Il meurt sur la chaise électrique après une seconde et longue décharge, en ayant vengé sa belle et sans aucun regret.



Avis

On découvre la ville de Sin City avec son lot de vices, de morts, de mafieux et flics verreux, ces filles perdues en mal d’amour, et ces hommes prêts à se perdre pour l’amour de ces mêmes filles.

Marv le héro du 1er tome, est un personnage très attachant, déglingué et un peu perdu, pur produit de Sin city qui était simplement à la recherche d’une raison de vivre et Goldie la lui a donné. Sa quête peut en effet paraître désuète, mais Marv n’attendait que ça : un raison d’être vivant, un but à son existence désordonnée et c’est suite à sa rencontre avec Goldie qu’il va avoir le déclic.

Sa quête est captivante  et pleine d’humour et pose déjà tous les personnages et lieux que nous suivrons par la suite au travers des autres tomes.

Nous assistons ainsi au show de Nancy Callahan, une danseuse, attraction principale du bar le Kadie’s dans lequel Shellie est serveuse. Nous assistons également à la fin du cardinal Roark, personnage récurrent dans l’oeuvre Sin city. Nous faisons également la connaissance des filles de la vieille ville, menée par Gail.

On sent une très nette critique du clergé qui est corrompu jusque dans ses plus hautes sphères en allant du prêtre au Cardinal (n’oublions pas que Goldie, la prostituée dont Marv tombe amoureux, avait pour habitude de travailler avec l’église).

Les flics également en prennent pour leur grade puisqu’ils semblent en quasi totalité répondre aux ordres du cardinal. Sin City qui est la ville du vice et du pêché est donc gérée par l’église qui tient dans sa main la police.

Quant à l’aspect graphique, il est tout simplement ahurissant : Frank Miller maîtrise à la perfection le dessin en noir et blanc, le manque de couleur ne se fait jamais ressentir, bien au contraire. Chaque dessin est un oeuvre et je n’ai cessé de regarder chaque vignette pour en admirer les détails, les transitions … bref, à savourer sans modération!


Quelques différences avec le film

Il n’y a pas de différences avec le film : ce dernière retrace parfaitement l’histoire, allant même jusqu’à reprendre des plans de la BD de manière identique, je pense entre autres à la scène où Marv roule en voiture tout en traînant un gars au sol.

En fait ce qui est génial c’est de regarder le film juste après avoir lu l’histoire car du coup on repère plus facilement tous ces plans et le film prend une nouvelle dimension et devient encore plus impressionnant dans son aspect visuel tiré d’une BD.


Galerie

J’ai sélectionné ici quelques plans que l’on retrouve dans le film de manière assez fidèle.

Sin city tome I

Nuit d'amour entre Marv et Goldie

Sin city tome I

Que la carnage commence

Sin city tome I

Adieu le prêtre

Sin city Tome I

"Il m'a forcée à le regarder..."

Sin city tome I

Marv met les voiles

Sin city tome I

De bons outils ....

Sin city tome I

La fin de Kevin



VN:F [1.9.17_1161]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Ce contenu a été publié dans BD / Roman graphique, Frank Miller. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*